Articles

Votre adolescent de 15 ans veut un tatouage !

Votre jeune veut se faire tatouer, il devra obtenir votre consentement !

Tout d’abord, il faut savoir qu’un enfant de moins de 14 ans sera considéré comme une personne inapte au sens de la loi. Il ne pourrait donc consentir seul à différents soins, qu’ils soient requis ou non par son état de santé. Toutefois, la situation change lorsque cet enfant est âgé de 14 ans et plus.

En effet, un enfant de 14 ans et plus pourrait consentir seul aux soins qui sont requis par son état de santé, et ce, sans le consentement de ses parents. Ce sera le cas, par exemple, pour une prise de sang ou une hospitalisation. D’ailleurs, les parents ne seront pas avisés que de tels soins ont été prodigués à leur enfant, sauf si celui-ci doit séjourner dans un établissement de santé pour une période de plus de 12 heures.

Mais qu’en est-il des soins non requis par l’état de santé de l’enfant ayant plus de 14 ans? Celui-ci pourra consentir seul aux soins qui ne sont pas requis par son état de santé, mais en aucun cas il ne pourra y consentir seul, s’ils représentent un risque sérieux pour ce dernier ou s’ils peuvent causer des effets graves et permanents. Les tatouages ou les perçages entrent dans cette catégorie.

En effet, avant de pouvoir se faire percer ou tatouer, votre enfant devra obtenir votre consentement. Le centre de tatouage ou de perçage devrait d’ailleurs exiger l’obtention de la preuve d’un tel consentement avant d’accepter de faire quoi que ce soit et une omission à ce niveau pourrait coûter cher à l’entreprise. En effet, plusieurs ont déjà payé le prix d’un tel manquement, les tribunaux condamnant généralement celles-ci au paiement de dommages et intérêts.