Articles

Vivre le décès d’un proche, étape par étape

Un proche parent ou encore, votre conjoint, vient de décéder. Vous en avez déjà plein les bras et voilà que vous devez voir à la liquidation de sa succession. Mais par où commencer ?

Premièrement, vous devrez obtenir le certificat de décès de la personne décédée. Pour ce faire, vous devrez en faire la demande au Directeur de l’état civil. Une fois ce document en votre possession, vous devrez mettre la main sur son testament.

Vous pouvez, bien évidemment, effectuer des recherches dans tous les endroits où le défunt avait l’habitude de garder ses documents d’importance. Cependant, que vous trouviez ou non ledit testament, vous devrez effectuer une recherche testamentaire afin de vous assurer que vous avez en main la dernière version du testament rédigée par votre proche décédé.

Vous devrez donc effectuer une recherche auprès de la Chambre des notaires du Québec et également, auprès du Barreau du Québec. Si un testament a été publié sur l’un ou l’autre de ces registres, le tout y sera indiqué en plus du nom et des coordonnées de la personne en ayant copie en sa possession.

Vous pourrez donc communiquer avec cette personne afin d’obtenir copie dudit testament et ainsi identifier qui est le liquidateur ainsi que les héritiers et/ou légataires désignés.

Si aucun testament n’a été rédigé, la dévolution légale s’appliquera. N’oubliez pas que le conjoint de faits, malgré la longévité de la relation, en l’absence de testament, n’aura droit à aucun héritage de la part du défunt. Si c’est votre cas, empressez-vous de remédier à la situation en procédant à la rédaction d’un testament en bonne et due forme.

2018-11-09T16:36:01+00:00 09/11/2018|Actualités, Droit civil, Succession|